Please check an answer for every question.
We use cookies to personalise content, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use on our site with our socal media and analytics partners who may combine it with other information that you've provided to them or that they've collected from your use of their services.
Enabling this category of cookie would establish statistics of attendance on the site. Disabling them prevents us from tracking and improving the quality of our services.
Enabling this category of cookie would establish statistics of attendance on the site. Disabling them prevents us from tracking and improving the quality of our services.
Enabling this category of cookie would establish statistics of attendance on the site. Disabling them prevents us from tracking and improving the quality of our services.
Enabling this category of cookie would establish statistics of attendance on the site. Disabling them prevents us from tracking and improving the quality of our services.
Enabling this category of cookie would establish statistics of attendance on the site. Disabling them prevents us from tracking and improving the quality of our services.
Enabling this category of cookie would establish statistics of attendance on the site. Disabling them prevents us from tracking and improving the quality of our services.

Nigeria - La formation professionnelle au service des micro-entreprises

Éducation et insertion professionnelle des jeunes - Engagé pour l’autonomie des jeunes en situation de fragilité sociale

 

Le programme d’acquisition des compétences de Total Nigeria contribue à réduire le chômage chez les jeunes Nigérians défavorisés en leur apportant des compétences manuelles et techniques.
Rukayya Aliyu, une couturière de 30 ans, explique comment elle a été aidée.

Comme tous les Nigérians, j’ai terminé le collège. J’ai étudié dans une école arabe religieuse. Mes enfants, trois filles et deux garçons, fréquentent une école publique et j’espère gagner assez d’argent pour pouvoir les inscrire dans une école privée. Je souhaitais travailler près de mon domicile, à Makera, dans l’état de Kaduna, pour rester auprès de ma famille.
La gérante d’une boutique m’a d’abord appris à coudre et m’a parlé du programme d’acquisition des compétences. J’y ai donc postulé. Je suis désormais l’une des 60 diplômés de ce programme, qui a débuté en 2008. Dans ce cadre, d’autres ont appris la soudure, la construction, la menuiserie, la mode, l’agriculture, l’aquaculture ou l’informatique. Ma vocation était d’être couturière, Total m’a donc formée à la couture et m’a donné une allocation mensuelle pendant ma formation pour que je puisse m’acheter du matériel d’apprentissage et subvenir à mes besoins. Une fois le programme de un an terminé, Total m’a fourni un kit de démarrage qui comprenait une machine à coudre, une machine à tisser, un générateur, un fer à repasser et d’autres outils utilisés par les tailleurs. J’ai donc pu ouvrir ma propre entreprise. Total a même pris en charge le loyer de mon atelier pendant deux ans.

Total Rukayya Aliyu-couturière
Total m'a donné tout ce dont j'avais besoin pour lancer mon entreprise, de la machine à coudre au loyer

Rukayya Aliyu couturière

Vers un avenir prometteur

Pendant ma formation, j’ai été très minutieuse et je m’applique à mettre en pratique tout ce que j’ai appris au jour le jour. À présent, je suis fière que ceux qui m’ont formée viennent me voir travailler.
Cette formation était très importante, car j’y ai appris à organiser mon atelier. Moins de trois ans après l’avoir lancé, j’ai déjà trois apprentis. Nous travaillons tous ensemble, ce qui est très agréable. Grâce à ce programme, je réalise maintenant ce que je voulais vraiment faire. J’espère qu’à l’avenir je pourrai continuer à développer mon entreprise, que j’aurai plus d’apprentis encore et que je pourrai transmettre à d’autres ce que j’ai appris.

TOTAL AU NIGERIA

Autre engagement de Total pour le développement de l'entrepreneuriat