Skip to content

Gabon - Une formation d'avenir pour les jeunes Gabonais

Education et Insertion Professionnelle des Jeunes - Engagé pour l’autonomie des jeunes en situation de fragilité sociale

Chaque année, le Centre de spécialisation professionnelle de Port-Gentil forme une quarantaine de jeunes pour répondre aux besoins des industriels du pétrole. Rencontre avec le directeur de cette structure parrainée par Total Gabon et avec une ancienne élève.

 

 

"Je travaillais à l’ingénierie d’exploitation chez Total Gabon et, quand on m’a proposé, en 2010, de diriger le Centre de spécialisation professionnelle (CSP) de Port-Gentil, je n’ai pas hésité une seconde : le moment était venu pour moi de me mettre au service des jeunes de mon pays ",  raconte Victor Rogandji, l’actuel responsable du CSP. Dans ce centre de formation créé en 2003 à l’initiative du gouvernement gabonais et de Total Gabon, les élèves accèdent sur concours à des cursus de formation dispensés pendant neuf mois, avec des cours théoriques et pratiques. Ils peuvent intégrer l’une des quatre filières suivantes : Maintenance mécanique industrielle, Maintenance électrique industrielle, Tuyauterie/Soudure ou Instrumentation/Régulation.

 

« Après le bac, cette formation m’a donné accès à un savoir théorique que j’ai pu mettre immédiatement en pratique car le site est parfaitement équipé », explique Sandrina Songo Mboumba, issue de la promotion Instrumentation 2004-2005. « Les intervenants sont chevronnés et certains d’entre eux viennent du monde professionnel, ce qui permet de s’y projeter », poursuit l’ancienne apprenante, aujourd’hui technicienne de prévision chez Total Gabon.

Une ouverture sur le monde du travail

Tourné vers l’industrie pétrolière, le CSP de Port-Gentil est parrainé par les entreprises du secteur, dont Total. Ce partenariat avec le monde professionnel permet d’affiner les programmes en fonction des attentes des entreprises et, aux jeunes, d’être opérationnels. " Notre objectif affiché est de faire en sorte que nos stagiaires trouvent un emploi au terme de leur formation, poursuit Victor Rogandji. Effectivement, 98 % des élèves certifiés sont embauchés, un résultat très satisfaisant."

TOTAL AU GABON

Autre engagement de Total pour l'éducation