Skip to content
Please check an answer for every question.
Paramétrage des cookies

Total peut déposer les catégories suivantes de cookies : cookies pour les statistiques, la publicité ciblée et les réseaux sociaux. Vous avez la possibilité de désactiver ces cookies, ces paramètres ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.

L'activation de cette catégorie de cookies vous permet d'établir des statistiques de trafic sur le site. Leur désactivation nous empêche de surveiller et d'améliorer la qualité de nos services.
Notre site Web peut contenir des boutons de partage vers des réseaux sociaux qui vous permettent de partager notre contenu sur ces réseaux sociaux. Lorsque vous utilisez ces boutons de partage, un lien est établi vers les serveurs de ces réseaux sociaux et un témoin tiers est installé après avoir obtenu votre consentement.
L'activation de cette catégorie de cookies permet à nos partenaires d'afficher des annonces plus pertinentes en fonction de votre navigation et de votre profil client. Ce choix n'a aucune incidence sur le volume de publicité.

Nigeria - Une compréhension mutuelle

Autres actions

 

Total chief Oris Uchendu Onyiri-responsable des communautes egi

 

Chief Oris Uchendu Onyiri est le responsable des communautés EGI dans le delta du Niger, au Nigeria, où​ Total est présent depuis 1962. Il est le principal trait d'union entre le groupe et les populations locales.

Je suis le président de l’Assemblée du Peuple Egi, qui représente les seize communautés Egi, soit plus de 100 000 personnes. À ce titre, je suis l’interlocuteur de Total dans le cadre de son dialogue avec les populations locales. Les relations avec Total n’ont pas toujours été bonnes et, par le passé, elles se caractérisaient plutôt par une profonde méfiance des deux côtés. Ce dialogue est donc nécessaire.

Une participation active au développement

Ces dernières années, Total a radicalement changé son approche en venant vers nous et en suscitant le dialogue. Aujourd’hui, je peux affirmer qu’au Nigeria, Total est l’opérateur pétrolier qui entretient les meilleures relations avec les communautés. Depuis quelques années, une compréhension mutuelle s’est installée. Cela s’est encore vérifié à l’occasion de l’incident d’Ibewa* en 2012 où, malgré les difficultés, la communication entre nous a été permanente et constructive.

 

 

Total participe aussi activement à notre développement dans les domaines de la santé, de l’éducation ou encore des infrastructures : en plus des routes, d’un réseau de distribution d’eau et de centres civiques ou de santé, le Groupe a construit une centrale électrique à gaz qui a changé notre vie.

Total chief Oris Uchendu Onyiri-responsable des communautes egi
Chaque projet doit être discuté ensemble et être conforme aux principes du développement durable.

Chief Oris Uchendu Onyiri Responsable des communautés EGI

Une confiance installée

Aujourd’hui, Total soutient notre développement économique par sa contribution directe à l’emploi à travers ses activités, et par la mise en place de formations destinées à la création de micro-entreprises locales. Le Groupe va aussi contribuer financièrement à des projets tels que l’implantation d’un centre de traitement d’huile de palme, d’une boulangerie industrielle et d’une usine de céramique. Ces actions sont essentielles pour nous, car avec la diminution des surfaces agricoles, nos communautés sont désormais étroitement associées à l’activité industrielle et économique générée par Total. D’ailleurs, l’un des projets soutenus par le Groupe qui me tient le plus à coeur est le Seed Multiplication Center, destiné à assurer notre sécurité alimentaire. Toutefois, il nous faut encore résoudre des questions de sécurité liée aux migrants attirés par les activités de Total et maintenir les efforts pour réduire le brûlage du gaz. Maintenant que la confiance est installée, je pense que nous sommes dans une dynamique très positive. Cela dit, j’aimerais voir les habitants de l’État de Rivers occuper des postes de management et des entrepreneurs locaux qualifiés participer aux activités de Total.

 

*L’incident survenu le 20 mars 2012 sur le champ d’Ibewa avait entraîné des résurgences d’eau et de gaz dans une zone non habitée.

TOTAL AU NIGERIA

Parmi les autres engagements de Total au Nigeria