Une formation pour les leaders africains de demain

Éducation et insertion professionnelle des jeunes - Engagé pour l’autonomie des jeunes en situation de fragilité sociale

 

D’avril à septembre 2016, plusieurs entrepreneurs africains à haut potentiel ont bénéficié du programme de formation Lead Campus. Créée par la Fondation AfricaFrance, cette initiative permet aux futurs leaders de bénéficier d’un enseignement de haut niveau et de développer des compétences nouvelles. Le programme, qui met en relation des acteurs du secteur privé et du secteur public, représente également pour les cadres une opportunité unique de faire grandir leur réseau et de promouvoir leur projet.

 

"Pour assurer l’avenir de l’Afrique, il faut accroître l’investissement dans le développement de compétences locales."

Krinesh Govender, responsable des questions juridiques et d’assurances pour Total South Africa

Ils sont 25. Ces cadres africains aux profils et origines variés forment la première promotion du programme Lead Campus. Élaborée avec des entreprises comme Total, cette formation est pilotée par quatre institutions de renom : Sciences Po Executive Education (France), l’Institut Supérieur de Management de Dakar (Sénégal), la Graduate School of Development Policy and Practice de l’Université du Cap, (Afrique du Sud) et le centre de formation de l'AFD (Agence Française de Développement). « Lead Campus s’adresse aux futurs leaders africains, explique Gloria Bâ, responsable du programme à Sciences Po Executive Education. Il s’agit d’une formation dédiée à l’accompagnement de leurs projets entrepreneuriaux. L’enjeu : diffuser et renforcer les compétences des cadres africains. »

Pour l’un des participants, Medhi Mahtat, ingénieur marocain de 33 ans, cette formation est un moyen d’élargir ses horizons professionnels. « J’ai toujours eu envie d’évoluer et, en 2011, j’ai donné un nouveau souffle à ma carrière en me lançant dans le capital investissement, explique-t-il. L’Afrique offre de nombreuses opportunités dans ce domaine. Pour les saisir, j’avais besoin d’un programme comme Lead Campus qui puisse m’accompagner dans le développement de mon leadership, de mes connaissances business, mais aussi dans la découverte de l’économie africaine. »

2016_09_10-sciences-po-gala-lead-campus-0567-web-2_bd.jpg
Ma promotion regroupait des profils de haut niveau venant de 14 pays différents. Une vraie richesse.

Medhi Mahtat investisseur au sein de la société Africinvest au Maroc

 

L’apport essentiel des entreprises

Comme Medhi Mahtat, Sehl Zargouni, dirigeant tunisien d’une société de micro-crédit, a identifié Lead Campus via l’Agence Française de Développement qui voyait en lui un fort potentiel. Grâce à ce programme, Sehl Zargouni a pu améliorer la politique RSE* de son entreprise : « Nous étions suivis par un mentor issu d’une grande entreprise, raconte-t-il. Le mien était dirigeant d’une filiale africaine de Total et m’a donné de précieuses informations sur l’importance de la RSE en général, et dans le cadre de mon entreprise en particulier. J’ai pu mettre à profit ses enseignements. » En plus de sélectionner des candidats et des intervenants – mentors et experts enseignants–, les entreprises telles que Total ont également participé à la définition des orientations stratégiques du programme qui s’articule autour de 3 grandes thématiques : leadership et gestion d’équipe, enjeux et outils business, responsabilité sociale et environnementale des entreprises.

Pour l’un des participants, Krinesh Govender, responsable des questions juridiques et d’assurances pour Total South Africa, l’intérêt de cette formation ne réside pas seulement dans ses enseignements. « J’ai également beaucoup appris de mes collègues participants, se souvient-il. J’ai d’ailleurs intégré une grande partie de nos échanges dans mon projet de développement des compétences des avocats africains de Total. Ce réseau est utile pour mon avenir, mais aussi pour celui de l’Afrique qui s’enrichira de cette diversité. »
Le recrutement de la seconde promotion se déroule jusqu’à fin février 2017 : 30 places sont à pourvoir.

* Responsabilité Sociétale de l’Entreprise.

 

Pour plus d’informations sur le programme LeAD Campus, contactez Gloria Bâ (gloria.ba@sciencespo.fr)

2017_Sehl Zargouni, directeur général de Microcred en Tunisie.jpg
En devenant à mon tour mentor pour la prochaine cohorte de Lead Campus, je suis fier d’être l’ambassadeur de ce programme en Tunisie.

Sehl Zargouni directeur général de Microcred en Tunisie