Skip to content
Please check an answer for every question.
Paramétrage des cookies

Total peut déposer les catégories suivantes de cookies : cookies pour les statistiques, la publicité ciblée et les réseaux sociaux. Vous avez la possibilité de désactiver ces cookies, ces paramètres ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.

L'activation de cette catégorie de cookies vous permet d'établir des statistiques de trafic sur le site. Leur désactivation nous empêche de surveiller et d'améliorer la qualité de nos services.
Notre site Web peut contenir des boutons de partage vers des réseaux sociaux qui vous permettent de partager notre contenu sur ces réseaux sociaux. Lorsque vous utilisez ces boutons de partage, un lien est établi vers les serveurs de ces réseaux sociaux et un témoin tiers est installé après avoir obtenu votre consentement.
L'activation de cette catégorie de cookies permet à nos partenaires d'afficher des annonces plus pertinentes en fonction de votre navigation et de votre profil client. Ce choix n'a aucune incidence sur le volume de publicité.

Congo - Développer les compétences locales

Développer le tissu industriel local

Comme pour tous ses autres sites, Total E&P Congo a fait appel à la sous-traitance locale pour son projet Moho Nord. À la clé, transfert de compétence et formation pour les PME locales. Serge Mberi et Herman Loemba, sous-traitants, témoignent.

« Par l’intermédiaire de la société Technip, présente sur Moho Nord, mais aussi comme sous-traitant direct, nous  travaillons sur différents projets avec Total, explique Serge Mberi, directeur général de Chapet Congo, une entreprise locale spécialisée dans le BTP et le Génie Civil. En un an et demi, cette collaboration s’est intensifiée avec une trentaine d’appels d’offres remportés : le ravalement du siège de Total E&P Congo, la rénovation de l’école de Djeno, la création de barrages végétaux sur le terminal pétrolier de Djeno, etc.  » À l’œuvre à chaque fois, des équipes locales, ou comment favoriser le développement de l’économie congolaise. « En un peu plus d’un an, le fait d’être référencé par Total a fait progresser notre chiffre d’affaires de 40 %, confirme Serge Mberi. Nous avons engagé une soixantaine de collaborateurs et nous devrions dépasser la centaine d’ici à la fin de l’année. »

Total Serge Mberi-directeur général de Chapet Congo
Total a confiance dans les compétences de nos techniciens locaux, c’est encourageant pour l’avenir du pays.

Serge Mberi Directeur général de Chapet Congo

Un partenariat fondé sur l’échange et la formation

Pour déployer sa sous-traitance locale TOTAL E&P Congo demande à ses sous-traitants directs ou indirects qu’ils s’engagent dans des dispositifs de transferts de compétences ambitieux. C’est ainsi qu’Herman Loemba, ingénieur qualité de Chapet Congo, a été affecté sur le site de Technip pour accompagner Total surMoho Nord. Il évoque une expérience très enrichissante : « J’ai huit ans de métier dans le contrôle qualité mais ma participation au projet Moho Nord me permet de découvrir de nouveaux horizons. C’est la première fois que je contribue à la préfabrication et à la création de nouvelles structures. Mes responsables m’ont également inscrit à une formation qui me permettra de passer le COFREND, un certificat de magnétoscopie pour le contrôle non-destructif. Un vrai plus pour moi. »

« De mon côté, j’ai bénéficié d’une formation de six mois en  management, comptabilité,, marketing gestion des risques, etc., poursuit Serge Mberi. Cela devrait contribuer à renforcer notre compétitivité. »

Total vue aérienne de la plateforme Total Moho Nord 2015
Les jeunes du pays ont toute leur place sur le chantier du projet Moho Nord.

Herman Loemba ingénieur qualité Technip